Le stade végétatif de la culture du cannabis

Il y a quatre stades distincts dans la culture du cannabis. Le stade végétatif est le troisième stade. À ce stade, il reste trois à seize semaines avant la floraison. C’est aussi pendant ce stade que les plantes ont besoin de beaucoup d’eau et de lumière pour que les feuilles puissent se développer. Ce délai inclut le temps entre le moment où vous plantez les graines et le moment où la plante fleurit.

Vous verrez que les tiges de la plante sont plus épaisses, ce qui protège la plante contre le vent et les autres facteurs environnementaux qui peuvent casser la plante facilement. Cependant, la hauteur et l’épaisseur de la tige changent selon les souches et les variétés. Il y des souches avec des tiges longes, courtes, minces, ou épaisses.

La taille, la forme, et l’épaisseur des feuilles varient selon les gènes de la variété ou la souche. Par exemple, avec la souche Sativa, les feuilles sont plus étroites parce que la plante peut respirer plus facilement dans les lieux humides avec ces feuilles. En revanche, la souche Indica, qui pousse souvent dans les déserts, a des feuilles plus étendues qui protègent les pousses de la chaleur et du soleil, et ces feuilles peuvent aussi contenir plus d’eau. Regardons les autres facteurs qui affectent la croissance du cannabis pendant ce stade.

Caractéristiques de la croissance idéale du cannabis

Les agriculteurs de cannabis veulent toujours la meilleure qualité, c’est à dire qu’ils recherchent une croissance idéale. Lorsque la plante est sur le point de fleurir et que cela n’affecte pas le développement des autres plantes, c’est le genre de croissance idéale recherché. Votre espace de culture doit être rempli de plantes, sans espace en trop, mais sans non plus que les plantes s’empêchent de se nourrir les unes les autres.

S’il y a trop d’espace entre les plantes, elles deviendront trop grandes. S’il y a trop de plantes dans l’espace, elles ne seront pas assez nourries. L’espacement correct des plantes est une disposition pas trop encombrée qui laisse assez de place aux feuilles et aux branches pour s’élargir. Si l’espace est trop encombré, les nutriments iront à la hauteur de la plante, et non vers l’élargissement des feuilles et branches. Dans ce cas, le développement des branches ne sera pas la même de haut en bas. Plus précisément, les branches du bas seront faibles et ne pourront pas tenir des bons bourgeons. La qualité des résultats finaux dépend du développement des bourgeons.

Si le problème est de faire pousser de bons bourgeons, il y a plusieurs façons de s’y prendre. Il est important que les plantes soient nourries de manière égale de haut en bas. Si vous voulez seulement quelques plantes, utilisez ces informations comme une référence pour une installation de petite échelle. Un mètre carré de terre et une lampe de 600 watts suffiront pour environ huit graines qui ont vécu trois semaines de pré-croissance. L’éclairage est un élément essentiel pour la croissance du cannabis.  Nous recommandons 18 heures d’éclairage pour les plantes à ce stade, ainsi que l’utilisation de lumières à spectre complet pour augmenter la vitesse de croissance.

La raison pour laquelle les plantes ne doivent pas être trop grandes ni trop petites est la distribution de la lumière. Si votre plante est trop grande, la lumière de la lampe ne touchera pas les branches les plus basses, et les bourgeons seront plus petits. Si vous cultivez vos plantes ainsi, vous gaspillez du temps et de l’énergie. Si la plante est trop grande, seule la partie haute aura assez de lumière pour effectuer la photosynthèse. En donnant le maximum de lumière, sans compromettant les besoins d’espacement, vos bourgeons atteindront leur développement maximum. C’est pendant ce stade que vous aurez une idée de la hauteur et de la taille de la plante, ainsi que de la taille de votre récolte. Dans un mètre carré, qui est la mesure standard d’espace, vous pouvez planter beaucoup des plantes. Le plus important à garder en tête lorsque l’on cultive du cannabis, c’est que les plantes grandissent plus quand elles sont moins nombreuses. Cependant, il ne faut pas non plus que les plantes grandissent trop, parce qu’elles empêcheront la croissance des autres plantes. Alors, ne les laissez pas grandir trop longtemps. Il faut constamment mesurer la hauteur et observer si les fleurs de la plante sont sur le point d’éclore.

Un clone est une partie de la plante qui vient de la plante mère et a les mêmes gènes de cette plante. Il pousse différemment d’une plante qui a commencé avec une graine. Les clones poussent plus vite parce qu’ils sont adultes et ont besoin de moins de temps de culture que les plantes des graines. La vitesse de croissance d’une graine à une plante adulte repose sur vos compétences et expérience en tant que cultivateur.

Vous saurez si les plantes doivent encore grandir en regardant les tiges sur les côtés de la plante. Observez les tiges sur les côtés de la jeune plante et vous verrez qu’elles sont toutes droites. Mais si vous regardez les tiges sur les côtés d’un clone, vous verrez qu’elles croissent. Ce qui signifie que la croissance de votre plante ne tient pas seulement compte du temps. Avec tout cela, vous pourrez trouver la hauteur et la taille de votre plante. En revanche, il faut savoir qu’une grande plante ne donne pas toujours une grande récolte.

Conseils Nutritionnels

Vous saurez que la plante est malade si elle devient jaune. Les nutriments dont la plante a besoin à ce stade sont le potassium et l’azote.  Il sera peut-être utile d’acheter un mélange de terre qui contient ces nutriments. Ainsi, vous n’aurez pas besoin d’ajouter des engrais avant le stade de floraison. Ce mélange est peut-être un peu cher, mais il permet à la plante d’obtenir assez des nutriments. Toutefois, il n’y a aucun problème avec la terre bon marché : il faut juste savoir comment ajouter les bons nutriments à votre terre de culture pour vous assurer que les plantes soient bien nourries. Malgré tout, une terre bon marché risque de rendre vos plantes sujettes aux carences. Vous risquez aussi d’ajouter trop d’engrais, ce qui affectera la croissance de vos plantes.

Si vous ajoutez des nutriments manuellement, suivez les instructions sur l’emballage. La moindre erreur peut affecter la croissance de vos plantes et votre récolte. Cependant, si vous faites des erreurs, vous pouvez toujours apprendre quelque chose de ces dernières.

À noter : la quantité d’engrais dont vos plantes ont besoin doit tenir compte de la taille de vos plantes. Vous utiliserez plus d’engrais avec les plus grandes plantes. Si vous continuez à donner la même quantité d’engrais alors que vos plantes sont en train de grandir, les feuilles deviendront jaunes, ce qui veut dire que la plante a besoin de plus de nutriments. Il faut alors ajouter plus de nutriments, ou les donner plus fréquemment.